On attend plus que toi!

Dessin de fouilleuse qui attendComme chaque année, nous sommes en recherche de bénévoles pour la campagne de fouille annuelle. Cette année, nous poursuivrons la fouille de l’ensemble monumental gallo-romain situé aux abords du musée, sur l’emprise du fossé de l’oppidum.

Le chantier dure 4 semaines et se déroule du 6 au 31 juillet 2015, mais il est possible d’arriver le 5 en fin de journée et de repartir le 1er août dans l’après-midi. Les repas sont pris en charge par la fouille (même le week-end) et le logement se fait en gîte.

Alors comment fait-on pour participer?

Déjà, on se dépêche. Nous sommes déjà presque en mai et il ne reste que peu de places.

Sinon, il faut être majeur-e, vacciné-e (contre le tétanos) et, chantier école oblige, être étudiant-e (de préférence) et prévoir une convention de stage avec sa  fac.

Après c’est tout simple, il suffit juste de demander à participer en envoyant un mail (avec un cv et pas trop de fautes d’orthographes) à Yoann Rabaste, le responsable d’opération en disant combien de temps vous restez parmi nous (4 semaines c’est bien vu, mais je dis juste ça comme ça…) et quand vous arrivez (comment aussi, c’est bien).

Voilà, maintenant c’est à toi de jouer.

Publicités

Venez nombreux-euses (mais pas trop)!

Et c’est reparti pour un tour…

En 2014, on repart sur une nouvelle campagne et, bien sur, on a besoin de fouilleurs-euses!

La cuvée de cette année se déroule sur 5 semaines, du 30 juin au 1er août et concerne l’ensemble monumental situé à proximité du musée. Il s’agit d’un contexte antique à stratification complexe. Cette année encore, les deux cerisiers à proximité de la fouille devraient être à maturité au moment de la fouille; elle est pas belle la vie?

Pour participer, il faut faire une demande par e-mail auprès de Dieu, Maître, Yoann en précisant la durée de participation (on prend, bien sûr, en priorité les demandes de 5 semaines, mais on ne vous force pas la main) et la date de votre arrivée (Si vous venez en train, l’heure et la gare d’arrivée du train c’est bien aussi).

Il faut bien sûr être majeur-e, avoir sa vaccination anti-tétanique à jour et prévoir une convention avec son université (Assurance oblige!)

L’ensemble des repas est pris en charge par la fouille et l’hébergement n’est pas encore défini (tente ou gite).

Affiche de l'exposition Il est tout beau, tout coloré avec tout plein de jolies images dedans, c’est le nouveau catalogue d’exposition du musée d’Argentomagus. Il fait suite à l’exposition 2013 qui traitait des 25 dernières années de recherche sur le site d’Argentomagus.

Pour l’acquérir pour la modique somme de 25 €, ça se passe par là.

Bilan de la campagne 2012

Un petit bilan de la campagne 2012 et quelques images de cette année là. (oui, je sais on est un peu en retard)

Dans le cadre de la rénovation du musée archéologique du site d’Argentomagus à Saint-Marcel (Indre, 36), d’importants travaux ont été réalisés. Ainsi, l’intégralité des façades extérieures a été transformée et une nouvelle sortie doit être aménagée sur la façade est du musée, à l’emplacement de l’actuelle sortie de secours de la  « crypte archéologique ».

Cette campagne de fouille réalisée en 2012 succède à deux campagnes réalisées en 2009 et 2010. Sur une surface de 150 m² environ, l’ensemble des vestiges mis au jour est répartie sur sept grands états successifs internes au secteur de la fouille. Si la chronologie absolue de chaque état n’est pas complètement aboutie, de premières fourchettes chronologiques, déterminées par la chronologie relative et les datations apportées par le mobilier céramique, ont été mise en évidence.

Au début du Ier siècle de notre ère, le fossé de l’oppidum perd sa fonction première, et un grand mur massif à contreforts est alors édifié afin de permettre la mise en place d’une plate forme sur le bord sud du fossé, probablement comblé en partie par les éléments du murus gallicus.

Cet aménagement a permis dans un second temps la construction d’un grand bâtiment quadrangulaire, orienté est-ouest, vers de la fin du Ier – début du IIe siècle de notre ère, dont la fonction reste encore inconnue. Il existe donc une volonté de conserver l’espace situé en bas du fossé de l’oppidum, vraisemblablement pour des raisons religieuses compte tenu de l’espace cultuel mis au jour sous le musée archéologique. L’ensemble forme alors un ensemble monumental avec un grand espace en terrasse surplombant la zone dite cultuelle.

Observé sur l’ensemble des vestiges du secteur, un phénomène d’effondrement s’opère dans un troisième temps aux alentours de la fin du second état. Le mur massif à contrefort situé dans le fossé cède sous le poids de la plate forme, entrainant un glissement de celle-ci et des constructions situées dessus.

Les édifices subissent alors des réfections dans un quatrième temps, le mur massif se voit doter de nouveaux contreforts et le bâtiment quadrangulaire est modifié au bénéfice de la zone de circulation orientée est-ouest qui est agrandie en largeur. Après cette intervention, située courant du IIe – début du IIIe siècle de notre ère, l’ensemble semble perdurer jusqu’à ce que le fossé soit complètement combler dans un cinquième temps vers la fin IIIe – début du IVe siècle. La décision de ne plus conserver la zone située en bas du fossé s’explique probablement pour des raisons de maintient de l’ensemble monumental.

Vers la fin du IVe siècle, le secteur semble à l’abandon et des fosses localisées sporadiquement sur l’emprise de la fouille, correspondant à des fosses de récupérations, caractérisent la période de l’Antiquité tardive. Au-delà de cette période, sans pouvoir apportée plus de précision actuellement, le site est complètement abandonné, nivelé et remis en culture.

Ces différentes phases observées sur le secteur s’intègrent parfaitement avec les grandes périodes de références émises pour le site d’Argentomagus. Si elles restent encore à définir plus précisément, elles complètent néanmoins les résultats mis en évidence par les fouilles de sauvetage avant la construction du musée sous la direction de G. Coulon.

Cherche fouilleurs…

L’hiver n’est pas encore terminé mais il est déjà temps de penser à notre petite campagne de fouille annuelle de cet été.

La campagne de cette année se déroulera du 1er au 26 juillet toujours à Saint Marcel, bien évidemment.

Il s’agira de poursuivre la fouille des vestiges de l’ensemble monumental situé à pARG_2012proximité du musée archéologique. C’est un contexte antique à stratification complexe.

Le mode de logement est encore à définir (abris couverts ou tente) mais des informations plus précises suivrons sous peu. Les repas (y compris les week-end) sont bien évidemment pris en charge par la fouille.

Pour venir nous rejoindre, il faut :

  • ETRE A JOUR DE SON VACCIN TETANOS
  • Prévoir une convention avec son université (c’est pour l’assurance)
  • Envoyer un mail à Yoann en lui indiquant le nombre de jour de participation souhaités (si possible les 4 semaines mais on veux pas vous forcer la main, hein!) et la date d’arrivée (et puis l’heure aussi, si vous arrivez en train, ça peut être utile).

Sinon, que dire? C’est tout pour l’instant à part « Ne tardez pas trop, il ne reste déjà plus beaucoup de places! » Ben oui, déjà!!

Le retour de la fouille programmée

Après une année d’absence, la fouille programmée est de retour. Et vous savez quoi? On cherche des stagiaires!

Au programme, cette année, la fouille des vestiges de l’ensemble monumental gallo romain situé à proximité du musée archéologique (murs, niveaux de sols, etc.). Cette nouvelle campagne se déroulera du 2 au 28 juillet 2012 toujours à Saint Marcel dans l’Indre. Le mode de logement n’est pas encore définis (en dur ou sous tentes) mais des informations viendrons ultérieurement.Les repas sont pris en charge par la fouille sur toute la durée du stage.

Il est demandé :Le site vu du toit du musée

  • d’être majeur et vacciné (contre le tétanos).
  • une convention de stage avec votre université.
  •  de vous inscrire par mail en précisant la durée de votre stage (on préfère que vous veniez les 4 semaines) et la date de votre arrivée.

Il est bien entendu possible d’arriver le 1er juillet et/ou de repartir le 30 juillet.

Pour toute information complémentaire vous pouvez utiliser notre formulaire de contact ou vous adresser directement au Responsable d’Opération (adresse e-mail dans le document/lien ci-dessous).

A vous de jouer maintenant!!

Pour accéder à la fiche descriptive cliquez sur le lien ci-dessous.

Inscription Fouille programmée de Saint Marcel

Annonce importante!

C’est avec beaucoup de regrets que nous devons vous annoncer que la campagne de fouille 2011 d’Argentomagus est annulée. Nous sommes très tristes de cette nouvelle mais c’est ainsi.

Nous vous donnons donc rendez vous l’année prochaine en espérant qu’elle sera placée sous de meilleurs augures.

Campagne 2011: wait and see!!

Comme vous semblez être nombreux à venir voir ce blog et, un peu moins nombreux, à demander des informations sur la campagne de cet été, voici un petit billet d’information.

Comme indiqué sur le site du ministère de la culture et de la communication, une campagne de fouille est bien programmée pour cet été. Elle se déroulerait du 27 juin au 30 juillet 2011. L’objectif serait de poursuivre le travail de l’année dernière. Cependant, il semblerait que, pour raisons personnelles, la responsable de l’opération ne soit pas sure de pouvoir réaliser cette campagne. Il est donc possible que la campagne 2011 n’ai pas lieu.

Lire la suite

Nous sommes complets!

La campaTrop tard!gne de fouille 2010 débute dans un mois et notre équipe de fouille est déjà au complet depuis quelque temps.

Nous sommes sincèrement désolés pour celles et ceux qui voulaient nous rejoindre ou qui nous ont envoyé leur candidature tout dernièrement, mais nous ne pouvons désormais plus prendre aucune inscription.

Vous aurez sans doute plus de chance une prochaine fois! Notez cependant que les premières inscriptions nous arrivent tôt dans l’année !! A bientôt.